Sélectionner une page

Parmi la pléthore de technologies d’écran que l’on peut voir aujourd’hui (LCD, QLED, mini/microLED, Crystal LED, OLED, éventuellement e-ink etc), Sun Vision Display (division de New Vision Display) propose le RLCD pour Reflective Local Climatological Data. Je m’y intéresse ici dans le cadre de l’écologie en post-production et dans quel mesure il pourrait s’implanter aux stations de travail. La particularité de cet écran est qu’à la place de la dalle de rétro-éclairage LED (voir schéma à gauche), c’est une surface réfléchissante qui est utilisée (d’où le R de RLCD). Ainsi, tout en consommant moins d’énergie, l’écran s’adapte à l’environnement en utilisant la lumière ambiante. Et sans capteur ! (capteur comme sur les téléphones ou certains ordinateurs qui ajuste la luminosité de l’écran en fonction de la lumière ambiante)

Présentation Vidéo de Sun Vision Display

Dans un cadre écologique

Comme cela est présenté, cet écran n’utilise pas de dalle munie de LED pour émettre de la lumière, mais d’une surface réfléchissante. Ainsi il n’est pas nécessaire de produire de la lumière, mais de réutiliser celle de l’environnement. Ainsi, cet écran consomme beaucoup moins d’électricité (6W annoncé en comparaison d’un écran similaire LCD qui consommerait ≈400W (certainement exagéré)). La technologie RLCD permettrait de consommer 1,5% de l’énergie d’un écran LCD et donc réduirait de beaucoup le bilan carbone (et un peu la facture d’électricité).

En France, l’électricité est majoritairement produite par des centrales à fission nucléaire que l’on sait très peu carbonée. En comparaison avec d’autres pays, comme l’Allemagne par exemple, la réduction des émissions carbone ne serait pas aussi importante. Il est aussi à noter que c’est le streaming qui émet le plus de carbone dans la vie d’un film : 56% (cf EcoProd). Ce n’est pas non plus avec cet écran que nous pourrons révolutionner l’impact écologique de la post-production, mais c’est une piste. Il n’est pas du tout prévu pour intégrer une station de travail mais voyons dans quelle mesure ce pourrait être possible.

 

Caractéristiques de l’écran de Sun Vision Display

Tailles : 32 pouces, 43 pouces ou 55 pouces

Puissance : 6W

Alimentation : 12v (peut fonctionner sur batterie donc)

Espace colorimétrique : non renseigné

Profondeur de bit (ou quantification) : 8bits (16,7 millions de couleurs annoncés)

 

Peut-il être inclus dans le matériel de post-production ?

Pour de l’étalonnage, c’est non. L’écran ne correspond à aucun standard de technologie présent chez les spectateurs ou au cinéma. De plus, comme l’écran utilise la lumière ambiante, si vous avez une ampoule 3200K, l’image sera chaude aussi. Si l’ampoule a un virage quel qu’il soit (température, teinte), alors l’appréciation des couleurs sera faussée. De la même façon, la lumière ne pourra pas être répartie de manière uniforme selon le placement de votre lumière. Les informations de couleurs sont également trop pauvres pour prétendre à un traitement. Même si l’information n’est pas communiquée, on peut supposer que l’espace colorimétrique est le Rec709 ou le sRGB (car la technologie est prévue pour diffuser du contenu graphique (voir le menu « Applications » de leur site)). Il est cependant difficile d’estimer quelle serait la courbe de contraste, même si celle décrite par le BT1886 semble la plus pertinente. Enfin, impossible de travailler dans le noir si le dispositif le nécessite.

Pour le reste, pourquoi pas ? Après tout, cet écran n’émet pas de lumière bleue et réduit la fatigue oculaire puisqu’il s’adapte intrinsèquement à son environnement. Selon le type de production sur laquelle vous êtes, il n’est pas absolument nécessaire qu’un monteur puisse avoir une haute précision dans les couleurs tant qu’il peut voir la totalité du signal. Idem pour le mixeur et les autres. Cet écran ne remplacera pas non plus les projecteurs présent dans les studios, que ce soit au moment des post-synchro ou ailleurs. Dans une moindre mesure, sur les petites stations, il peut être envisagé.

 

Piste et conclusion

Là où il y a une problématique et où l’écran pourrait montrer son utilité : les tournages en plein jour. Si la lumière du soleil est forte, il est difficile de voir l’image sur un écran même avec la luminosité au maximum. C’est pourquoi, une entreprise comme SmallHD a sorti ces petits écrans de retour 5 » et 7 » avec une luminosité de 2000cd/m². Ces écrans doivent beaucoup réduire la durée d’alimentation des batteries et ne doivent pas complètement résoudre le problème du soleil contrairement à la technologie RLCD qui permettra de réfléchir une lumière suffisante puisqu’il s’agira de la lumière du soleil, cette même lumière qui vous ennuie. Cependant, SVD n’a pas produit cette taille d’écran… Un marché à prendre ?

 

Enfin je finirai avec cette vidéo de la chaîne YouTube MyDeepGuide qui utilise et essaie cet écran dans différentes conditions, le comparant à l’écran de son ordinateur portable. Pour aller plus loin, je vous invite aussi à consulter ses autres vidéos test en 2 parties : la partie 1 et la partie 2.

Cinématographiquement…

CC-BY-SA

D’autres Articles

La fin du CUDA pour macOS

La fin du CUDA pour macOS

Depuis plusieurs années déjà, Apple n'implémente plus les GPU Nvidia dans les Macs. Cependant, quelques irréductibles continuaient à utiliser l'accélération CUDA avec un eGPU, dans un Hackintosh, voire avec d'ancien Mac Pro en se procurant des cartes Nvidia dites...

macOS Catalina, ne faites pas la mise à jour !

macOS Catalina, ne faites pas la mise à jour !

    macOS Catalina don't vous entendez certainement parlé depuis quelques mois est sortie cette nuit sur le mac App Store. Si vous être professionnel, prenez toutes vos précautions avant l'installation voire, attendez une 10.15.2 pour que l'OS soit bien...

Mac Pro 2019 & XDR Display Pro

Mac Pro 2019 & XDR Display Pro

Annoncé il y a deux ans pour répondre aux plaintes de la monture 2013 du Mac Pro, Apple a présenté la nouvelle version du Mac Pro le 3 Juin 2019 lors de sa keynote. Au-delà du style « rape à fromage » décrié çà et là, on remarque qu'Apple revient au modèle de tour...

Loupedeck Color Panel

Loupedeck Color Panel

Vous voulez une surface de contrôle pour votre logiciel de montage à un prix abordable ? Petite présentation de Loupedeck, surface de contrôle en un pupitre pour accéder aux principales fonctions de correction colorimétrique de Final Cut Pro X, Adobe Premiere Pro mais...

Tangent Arc pupitres d’étalonnage

Tangent Arc pupitres d’étalonnage

La société britannique Tangent est connue pour les multiples pupitres d'étalonnage qu'elle propose : Ripple, Wave, Wave2, Element et même l'application Element-Vs pour iOS et Android. Depuis quasiment deux ans, Tangent a présenté une version de surface de contrôle...

Magic Lantern et Technicolor pour Canon EOS

Magic Lantern et Technicolor pour Canon EOS

    Tourner au 5D se fait beaucoup depuis de très nombreuses années. Mais en vidéo, l'image est vraiment moche et difficile à retravailler à l'étalonnage. Des solutions existent !!! Pourtant je continue de voir des projets qui se contentent de l'image...

Pin It on Pinterest

Share This